Logo
Assitance 24/24 +84.(0)511 3735566 - 3735567
Banner
banner2 (1) banner1 (2)   hoian baner (1)      les couleur des sourires         cho banner
Attention d’épidémie de dengue au Viêt Nam
Au Viêt Nam, d’après un rapport du ministère de la Santé publié le 26 juillet, au cours des 7 premiers mois de l’année, le pays a recensé près de 60.000 cas de dengue, avec plus de 50.000 hospitalisations et 17 décès.
À Hanoï, il y a des foyers épidémiques dans les arrondissements et districts de Dông Da, Hoàng Mai, Hai Bà Trung, Câu Giây, Hoài Duc, Thuong Tin, Thanh Xuân, Ba Dinh, Tu Liêm ou encore Thanh Oai. 152305917denguemoustique-dengue-11
Ces deux dernières semaines, au Département des maladies tropicales de l’hôpital E à Hanoï, le nombre de cas de dengue a fortement augmenté. «Chaque jour, on constate environ 80 cas, dont 25 à 30 hospitalisations. Le 24 juillet, un pic a été atteint avec  près de 80 patients traités ici», a informé le médecin Nguyên Van Hanh, chef de ce département. À l’heure actuelle, ce département des maladies tropicales est en train de traiter 66 cas, soit le double de l’année 2016 à la même période. Selon le médecin Nguyên Van Hanh, les symptômes comprennent souvent une forte fièvre accompagnée de douleurs au ventre, de saignement du nez ou de vomissement de sang. Toujours à Hanoï, le Département des maladies infectieuses de l’hôpital Bach Mai a également accueilli beaucoup de malades, dont des femmes enceintes.
Au cours des 50 dernières années, l’incidence de la dengue dans le monde a augmenté de 30 fois, principalement en raison de la croissance des villes et de l’augmentation des déplacements.
La dengue, maladie virale transmise par une piqûre de moustique, se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). La dengue peut évoluer en forme grave hémorragique. La prise d’aspirine est formellement déconseillée. Il n’existe pas de traitement médicamenteux préventif disponible contre la dengue.
Comment éviter?
Il n’existe ni vaccin disponible à titre individuel, ni traitement spécifique contre le virus. La prévention de la dengue passe donc par la lutte contre son vecteur Aedes albopictus. Le moyen le plus efficace pour combattre ce moustique est d’éliminer ses lieux de ponte (soucoupes, petits récipients, déchets, réservoirs, vases, pneus, etc.)
Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :
• port de vêtements couvrants ;
• répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte ;
• vêtements et moustiquaire imprégnés d’insecticide pour la sieste et la nuit ;
• les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l’écran solaire.
Afin d’éviter au maximum la dissémination du virus de la dengue, devant une fièvre d’apparition brutale et des douleurs articulaires ou musculaires dans les 15 jours qui suivent le retour de voyage en zone inter tropicale, il faut consulter son médecin au plus vite en signalant son voyage.
La-Pan-Tan-Mu-Cang-Chai-en-Octobre
SITES A DÉCOUVRIR
Nos partenaires
Laisez un message

Laisez un message